corps retrouvés

Des corps repérés au large de la Tanzanie ?

Crash aux Comores : Des corps retrouvés au large de la Tanzanie

CLICANOO.COM | Publié le 8 juillet 2009

La confusion la plus grande régnait hier soir autour des recherches de l’épave de l’Airbus de Yemenia Airways, avec la découverte annoncée de plusieurs corps à 600 km de là, sur les côtes d’une petite île au large de la Tanzanie - entre huit et treize selon différentes sources étrangères.

Selon plusieurs sources, agences de presse et officiels de différents pays étrangers, entre huit et treize corps auraient été découverts hier, rejetés par la mer, sur des plages de l’île tanzanienne de Mafia, à 600 kilomètres au nord-ouest de l’île de la Grande Comore au large de laquelle s’est écrasé l’Airbus A 310 de Yemenia, le 30 juin (152 victimes, une survivante). Des débris échoués ou flottants, morceau de sièges et d’aile, auraient également signalés. Des corps avaient été repérés dès lundi mais l’état de la mer avait empêché leur récupération.

Les robots sous-marins attendus dimanche

Hier soir, l’Agence France-Presse en restait aux indications fournies dans la journée à Paris par le secrétaire d’Etat à la Coopération, Alain Joyandet : ce dernier a simplement confirmé devant l’Assemblée nationale que des corps avaient été “identifiés mais pas encore repêchés dans le secteur où a eu lieu ce terrible accident”. Il n’était donc pas question de la Tanzanie. Une agence étrangère parlait de dix corps, ceux de quatre femmes, de deux jeunes filles et de quatre hommes, presque tous en mauvais état voire partiellement démembrés, selon un élu local de l’île de Mafia. Un commandant de police de la région se montrait cependant prudent, dans l’attente de pouvoir aller constater lui-même qu’il s’agit bien de victimes de l’Airbus de Yemenia. Pour leur part, les autorités comoriennes ont décidé d’envoyer dès ce mercredi des enquêteurs et des experts en Tanzanie pour tenter d’éclaircir la situation. Alors que la réaction de la France après l’accident de l’avion de la compagnie Yemenia a été critiquée à la fois par les Comores et la communauté comorienne ou d’origine installée en France, M. Joyandet a assuré que “la France est complètement mobilisée, complètement au côté des Comores”. “Depuis Mayotte et depuis La Réunion, tout ce dont nous disposions comme matériel a pu être envoyé très rapidement”, a-t-il souligné. “Les familles pourront se rendre sur place”, a notamment assuré, sans plus de précisions, le secrétaire d’Etat, rappelant l’engagement du président Sarkozy. Au large de la Grande-Comore, les recherches se concentraient hier dans une zone de 300 mètres de diamètre, selon un responsable de la police comorienne au PC avancé de Mitsamiouli, sur la côte nord de l’île. Selon les équipes de recherches françaises, les boîtes noires se trouveraient entre 500 et 1 200 mètres de profondeur. Elles attendent donc l’arrivée des robots sous-marins annoncés, prévue dimanche

 

François Fillon aux Comores samedi

Le Premier ministre François Fillon se rendra à Moroni samedi après-midi pour quelques heures, dans le cadre de son déplacement à la Réunion et Mayotte, selon Matignon. Selon le programme communiqué par ses services, M. Fillon quittera peu avant 14 h Mayotte, pour Moroni, avant de revenir à Mamoudzou vers 18h20 où il conclura ses trois jours dans l’océan Indien.

 

Source : http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=214838&page=article

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site