deuil national

Deuil national aux Comores

Crash Yemenia: deuil de 30 jours aux Comores, vols suspendus avec Marseille

Le président comorien, Ahmed Abdallah Sambi, a décrété un deuil national de 30 jours après le crash mardi au large des Comores d'un vol Yemenia qui a fait 152 morts et une seule survivante, a-t-il déclaré jeudi soir sur la télévision nationale.

La compagnie Yemenia a annoncé jeudi qu'elle suspendait "dès à présent" ses vols au départ et à destination de la ville française de Marseille (sud-est), "pour une durée indéterminée", après l'accident de son A310 mardi au large des Comores.

L'Airbus A310 de Yemenia s'est abîmé en mer mardi avant l'aube près des côtes comoriennes avec à bord 153 passagers et membres d'équipage. Seule une passagère de 12 ans a été retrouvée vivante.

"A partir d'aujourd'hui (jeudi), notre pays est en deuil pour une période de 30 jours", a déclaré le président de l'Union des Comores, qui a écourté sa participation au sommet des chefs d'Etat de l'Union africaine (UA) en Libye pour rentrer dans l'archipel dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le président a demandé aux Comoriens de "prier" pour les disparus et de "porter des vêtements décents". "Nous demandons à la France d'unir nos efforts pour découvrir la vérité", a-t-il réclamé.

A l'adresse des familles des victimes qui demandent des explications sur les raisons de l'accident, le président a déclaré: "nous avons le droit de savoir ce qui s'est passé mais nous devons avoir à l'esprit que la volonté de Dieu s'accomplit toujours".

"Je demande aux hommes politiques de ne pas chercher à rentabiliser politiquement cette tragédie; respectons ceux qui ont perdu leur vie", a-t-il déclaré.

M. Sambi a également rendu hommage "à tous les sauveteurs" et volontaires comoriens. Il a aussi remercié le Yémen, la France et les Etats-Unis pour leur soutien dans les opérations de recherche.

La compagnie Yemenia a annoncé jeudi qu'elle suspendait "dès à présent" ses vols au départ et à destination de la ville française de Marseille: "La compagnie a décidé de stopper pour une durée indéterminée ses vols au départ de Marseille et à destination de Sanaa", a expliqué aux journalistes à l'aéroport de Marseille-Provence Mohamed Zoubeidi, chef d'escale adjoint de Yemenia.

La compagnie yéménite avait déjà dû annuler deux vols au départ de Marseille mercredi et jeudi, après l'accident dans la nuit de lundi à mardi du vol Marseille-Moroni. Yemenia "s'engage à assurer le remboursement des billets sur l'intégralité de la durée", a ajouté M. Zoubeidi.

Son annonce, intervenue après plus de quatre heures de discussions entre Yemenia, la direction de l'aéroport et des représentants de la communauté comorienne de Marseille, a été accueillie aux cris de "supprimez, supprimez" et "Yemenia, assassin" par une centaine de manifestants d'origine comorienne qui souhaitaient obtenir l'annulation définitive des vols ou au moins sur la saison d'été.

Le président Nicolas Sarkozy s'est rendu jeudi soir à la Grande Mosquée de Paris pour assister à une cérémonie inter-religieuse au cours de laquelle a été lue la "prière de l'absent" en mémoire des victimes de l'accident de l'A310 de la compagnie Yemenia. Il est arrivé peu avant 18h45 dans le patio de la mosquée, où se trouvaient quelque 250 proches et parents des victimes.

Etaient également présents le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, le secrétaire d'Etat à la coopération, Alain Joyandet, et le maire de Paris, Bertrand Delanoë.

 

Source : site internet du magazine Le Point http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-07-03/crash-yemenia-deuil-de-30-jours-aux-comores-vols-suspendus-avec/924/0/358174

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×