Iconi

Fragments d'une écriture en pays de lune

Washko Ink nous donne des nouvelles de l'exposition qu'YSIA a contribué à financer avec d'autres partenaires...

Zipindi za maandzishi ya kiKomori|fragments d’une écriture en pays de lune, une exposition proposée par Washko Ink., circule actuellement dans le réseau associatif comorien, grâce au soutien d’une librairie, la Bouquinerie d’Anjouan, et de deux associations, Ysia à Auxerre et Bibliothèque de Mirontsy.

Cette même exposition avait été présentée l’an dernier à Marseille grâce au promoteur de Comores Mag, Ben Amir Saandi. Une première expérience en matière de coopération et de diffusion pour des structures œuvrant pour la promotion de la culture comorienne depuis leur création.

 Samedi 23 avril 2011, [à la demande d'YSIA] l’exposition était au CLAC d’Iconi, cité côtière de l’île de Ngazidja, avec (au programme) une conférence animée par Aboubacar Said Salim, doyen des auteurs comoriens de langue française, et Soeuf Elbadawi, auteur de Moroni Blues/ Chap. II. Le public des écoles y était en nombre. 

Zipindi za maandzishi ya kiKomori|fragments d’une écriture en pays de lune est constitué de neuf bâches [60X90]consacrées aux écritures comoriennes récentes, aux problématiques qu’elles soulèvent et aux auteurs en vue : Mohamed Toihiri, Saïndoune Ben  Ali, Salim Hatubou, Alain-Kamal Martial, Aboubacar Said Salim… Un patrimoine littéraire de langue française encore en quête de reconnaissance.

Une vue du Centre de lecture d'Iconi où s'est tenue l'exposition

Zipindi za maandzishi ya kiKomori|fragments d’une écriture en pays de lune

Iconi : de A à Z...

 

 

 

Fidèle à ses engagements, YSIA vient de remettre un lot de 30 dictionnaires (niveaux primaire et secondaire) à M. Abderemane Cheick,résidant à Auxerre, pour le Centre de Lecture et d'Action Culturelle de la Ville d'Iconi, en Grande Comore.

 

Après la pause estivale, ce sera, comme prévu, au tour de Fomboni ( Mohéli) et Mutsamudu (Anjouan) de bénéficier de ces dons grâce aux correspondants d'YSIA sur place : messieurs Abdillah Ben Mahamoud et Mohamed Ali Nobataine.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site