naufrage

Triste été

Image du bateau naufragé

Il n'est pas question ici d'évoquer les aléas climatiques finalement bien dérisoires qui touchent la France en ce mois d'août, mais bien l'actualité dramatique qui touche une fois encore les Comores.

Après le naufrage qui s'est produit mardi au large de la Grande Comore et qui a fait, selon un dernier bilan, 55 victimes parmi lesquelles bon nombre d'enfants, on apprend à présent que le 73e soldat français tué en Afghanistan est d'origine comorienne.

Il s'agit de  Facrou Housseini Ali,né le 23 avril 1979 à Chouani , en Grande Comore. Il était papa de deux jeunes enfants de 1 an et 7 ans.  

 

Toutes nos pensées vont bien évidemment vers les familles, les amis, les proches de toutes ses victimes.

 

Une triste actualité à laquelle le dernier ouvrage de Salim HATUBOU L'avion de maman a craché, paru aux éditions Coelacanthe, fait cruellement écho. Nous vous proposerons très bientôt une note de lecture de ce bouleversant hommage littéraire rendu aux victimes du crash du 30 juin 2009 aux Comores.

Naufrage : dernier bilan

Article paru ce mercredi 10/08/2011 sur le site du quotidien Ouest France

 

Comores. Au moins 54 morts, 67 rescapés dans un naufrage

Marine mercredi 10 août 2011

Au moins 54 personnes sont décédées dans le naufrage d'un boutre dans la nuit de lundi à mardi au sud de l'île de la Grande-Comore.

Le naufrage du Madjiriha s'est produit vers 3 heures en face du village de Chindini, à l'extrême sud de l'île. Le bateau avait quitté la capitale Moroni en fin d'après-midi pour rallier une autre île de cet archipel de l'océan Indien, Anjouan.

Pour l'instant, le bilan s'élève à 54 morts et 67 rescapés.

«Jusqu'à hier (mardi) en fin de journée, nous avions 53 corps et 67 rescapés. Le corps d'un enfant a été retrouvé (mercredi matin), ce qui porte à 54 le nombre de victimes (...) ce sont les chiffres dont nous disposons pour l'instant», a déclaré le responsable du Croissant-Rouge.

Plusieurs blessés graves ont été acheminés vers le Centre hospitalier régional El-Maarouf de Moroni tandis que des blessés légers étaient pris en charge par les centres de santé des localités voisines, notamment Foumbouni et Ouzioini.

Les causes du naufrage n'étaient pas encore établies avec certitude mais selon Arfachad Salim, «le bateau a heurté un gros rocher et s'est retourné» alors qu'il tentait de se rapprocher de la côte à la suite d'une avarie de moteur.

L'audition du commandant de bord, qui figure parmi les rescapés, devrait permettre de déterminer les circonstances exactes de la catastrophe.

Le président comorien Ikililou Dhoinine, a décrété «trois jours de deuil national» lors d'une brève allocution télévisée mardi soir.

 

Naufrage au large des Comores

Deux ans après le crash de la Yemenia, les Comores frappées par un nouveau drame.

Voici l'article publié ce matin sur le site du Figaro.

 

Comores: des morts dans un naufrage

AFP Mis à jour le 09/08/2011 à 10:02 | publié le 09/08/2011 à 10:02 Réactions (3)

Un boutre qui transporterait plus d'une centaine de passagers a fait naufrage au sud de l’île de la Grande-Comore, entrainant la mort de plusieurs personnes et faisant de nombreux blessés, a annoncé Arfachad Salim, coordinateur des secours du Croissant Rouge comorien.

"Nous n’avons pas de chiffres précis pour l’instant, mais il y a plusieurs morts et de nombreux blessés (...), les recherches se poursuivent", a expliqué le responsable, présent sur les lieux.

Selon lui "la surcharge" du navire pourrait être à l’origine du drame. "On estime qu’il y avait plus d’une centaine de passagers", a-t-il ajouté.

Le naufrage du Madjiraha s’est produit dans la nuit de lundi à mardi, en face du village de Chindini, à l’extrême sud de l’île. Le bateau avait quitté la capitale Moroni en fin d’après-midi, pour rallier une autre île de cet archipel de l'océan Indien, Anjouan.

Source : Le Figaro

 

Nouvel article publié cet après-midi sur le site de L'express

Naufrage aux Comores, une cinquantaine de noyés

publié le 09/08/2011 à 15:16

Une cinquantaine de personnes, dont des enfants, ont péri noyées dans un naufrage mardi aux Comores, a annoncé le procureur général de l'archipel.

Le navire, qui assurait la liaison entre la capitale, Moroni, et l'île d'Anjouan, a heurté un récif à environ trois kilomètres des côtes, ses deux moteurs étant tombés en panne.

"Cinquante corps ont été retrouvés jusqu'à maintenant mais d'autres sont bloqués dans l'épave et ne pourront être récupérés que lorsque la mer se sera calmée", a dit le procureur, Soilih Mahmoud.

Un rescapé, Ali Abdou Moussa, a mis en cause la lenteur des secours. La Croix-Rouge a fait savoir que 60 rescapés avaient été hospitalisés à Ouzioini et Foumbouni .

Par Reuters 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site